« L’avenir est au transport de palettes par bateau »

Knauf évalue, via le projet pilote de Wielsbeke, la rentabilité du transport par voie fluviale

Si les bateaux qui transportent des marchandises en vrac ou des conteneurs sont de plus en plus nombreux sur les voies navigables belges, le transport de palettes par voie fluviale n’en est encore qu’à ses balbutiements. En tant que pionnier du transport durable, le spécialiste du parachèvement Knauf de Wielsbeke (Courtrai) a décidé de mener un projet pilote visant à évaluer la rentabilité du transport fluvial de palettes en guise d’alternative au transport routier classique. L’an dernier, Knauf a ainsi évité à 14000 camions de prendre la route, avec, à la clé, une diminution considérable des émissions de CO2.

1200 tonnes de blocs de plâtre sur l’eau

Le 27 novembre, l’Oorderdam du partenaire Shipit est parti de Wielsbeke avec, à son bord, des blocs de plâtre d’Isolava, une filiale du groupe Knauf. Destination : le Quai des Péniches à Bruxelles, à un jet de pierre du Canal Wharf de Valens. Le bateau étant équipé d’une grue, le batelier se charge lui-même du déchargement des palettes sur le quai, ce qui évite les embouteillages et les camions sur le trajet entre le site de production de Wielsbeke et le chantier.

Cette livraison sur chantier s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote mené par Knauf pour évaluer la rentabilité du transport de palettes de matériaux de construction par voie fluviale. Antoon Desmet, Head Internal Sales & Logistics chez Knauf-Isolava : « Le remplacement du transport routier de marchandises par le transport fluvial est une solution d’avenir. Mais alors que le transport de marchandises en vrac ou de conteneurs par voie navigable a le vent en poupe, ce n’est pas le cas du transport de palettes. Pas plus chez nos voisins que chez nous, d’ailleurs. Seule la ville de Paris fait exception. Le transport routier est néanmoins appelé à devenir plus complexe et plus cher - pensez à l’encombrement du réseau routier, surtout aux abords de Bruxelles, à la taxe kilométrique pour les poids lourds… »

Passer de la route à l’eau

La plupart des producteurs de matériaux de construction n’envisageront probablement le transport de palettes par voie fluviale que lorsque les conséquences financières de la congestion du trafic s’alourdiront encore un peu plus. «Oui et ce n’est qu’une question de temps. Alors qu’on pouvait auparavant traiter facilement trois chargements en une journée, ce nombre est de plus en plus souvent ramené à deux aujourd’hui. Et ce n’est pas tant la distance qui joue dans notre pays, mais le temps que le chauffeur perd en raison de la densité du trafic. Le coût du transport par voie navigable va bien sûr augmenter, lui aussi, mais pas dans les mêmes proportions que celui du transport routier. Je me réjouis que Knauf anticipe et donne le ton en matière de transport de palettes par voie fluviale.»

Le Canal Wharf de Valens se dresse littéralement au bord de l’eau. «Pour le transport de palettes de quai à quai, la navigation intérieure peut concurrencer sérieusement le transport routier. C’est aussi valable pour les chantiers proches de l’eau. Le problème concerne les lieux de dépôt considérablement plus éloignés : la nécessité d’un mode de transport supplémentaire fait grimper les coûts. Les "villages de la construction" mis en place dans les ports et qui font office de hubs sont d’une aide précieuse à cet égard. Nous examinons actuellement, en collaboration avec des experts de la VUB, tous les aspects d’une navigation intérieure rentable, car de nombreux facteurs entrent en jeu sur le plan logistique. Mais nous croyons en l’avenir du transport de palettes par voie navigable. Il s’agit d’une manière écologique et fiable de transporter de grandes quantités de marchandises en toute sécurité.»

1 bateau de navigation intérieure = 50 camions

Knauf prône depuis longtemps déjà une approche écologique au travers du concept « Knauf Blue » - du recyclage massif à la logistique durable pour limiter l’impact environnemental. Dans ce cadre, le spécialiste du parachèvement a souvent dû faire preuve de créativité pour intégrer le mode de transport alternatif par voie fluviale dans le flux logistique.

Antoon Desmet : «En Belgique, nos principaux sites de production sont stratégiquement situés le long de l’eau : l’usine Knauf d’Engis, à Liège, se dresse en bord de Meuse tandis que l’usine de Wielsbeke, près de Courtrai, se trouve le long du canal Roulers-Lys. C’est pratique, mais cela nécessite des investissements au niveau des quais de chargement et de déchargement, une grue sur le bateau, un ascenseur sur le mur du quai... En recourant le plus possible à la navigation intérieure, Knauf entend apporter sa contribution à un avenir écologique. À titre de comparaison, il faut savoir qu’un bateau d’une capacité de chargement de 1200 tonnes correspond à 50 camions. Pour vous donner une idée plus visuelle, un bateau ne remplace pas moins de 4 kilomètres de poids lourds roulant les uns derrière les autres. Outre une réduction des émissions de Co2, la navigation intérieure permet aussi de limiter significativement les coûts sociaux. Bref, tout le monde y gagne.»

Depuis novembre 2014, Knauf ajoute le plâtre à une plateforme de distribution créée en collaboration avec le Port de Bruxelles afin de servir les clients grossistes de la région du Centre. En 2016, Knauf a transporté 422 289 tonnes de produits (semi-)finis et de matériaux bruts par bateau. Ces 325 trajets effectués par voie navigable (1 300 tonnes par bateau) ont permis d’éviter que 14 000 camions prennent la route.

À PROPOS DE KNAUF

Knauf produit des matériaux de finition et d’isolation, des systèmes et des outillages innovants qui trouvent leur application dans les nouvelles constructions, les rénovations et les restaurations. Avec plus de 150 sites de production répartis à travers le monde, Knauf est en mesure de fournir des solutions complètes pour les murs, les plafonds et les sols. La finition parfaitement soignée et la technique de montage ingénieuse des systèmes Knauf vous garantissent des résultats professionnels conformes à toutes les exigences techniques de la construction et à toutes les attentes architecturales. L’entreprise familiale Knauf, créée en Allemagne en 1932, a fait du plâtre un matériau incontournable dans le domaine du parachèvement des bâtiments. Au fil des années, l’offre de Knauf a conquis les professionnels du monde entier. Sa gamme s’est considérablement élargie et Knauf est aujourd’hui un acteur mondial réputé dans son secteur.

PLUS D’INFOS – WWW.KNAUF.BE

Knauf | Dirk Schumacher | T +32 475 51 15 00 | dirk.schumacher@knauf.be | www.knauf.beRCA PR | Yannick Speelmans | T +32 497 66 08 86 | yannick.speelmans@rca.be | www.rcapress.be